Démarreur magnétique: objectif, appareil, schémas de connexion

  • L'affichage

Il est préférable d’alimenter les moteurs électriques au moyen de démarreurs magnétiques (également appelés contacteurs). Premièrement, ils offrent une protection contre les courants d'appel. Deuxièmement, le schéma de câblage normal du démarreur magnétique contient des commandes (boutons) et des protections (relais thermiques, circuits à détection automatique, verrouillages électriques, etc.). En utilisant ces dispositifs, vous pouvez démarrer le moteur dans le sens opposé (sens inverse) en appuyant sur le bouton correspondant. Tout cela est organisé à l'aide de schémas, ils ne sont pas très compliqués et peuvent être assemblés indépendamment.

But et appareil

Les démarreurs magnétiques sont intégrés aux réseaux d’alimentation pour fournir et déconnecter l’alimentation. Peut fonctionner avec une tension alternative ou continue. Le travail est basé sur le phénomène de l'induction électromagnétique, il y a des travailleurs (par lesquels l'alimentation est fournie) et des contacts auxiliaires (de signal). Pour faciliter l'utilisation, les boutons Stop, Start, Forward, Back sont ajoutés au circuit de démarrage magnétique.

Cela ressemble à un démarreur magnétique

Les actionneurs magnétiques peuvent être de deux types:

  • Avec des contacts normalement fermés. La charge est alimentée en permanence, elle ne s’éteint que lorsque le démarreur est déclenché.
  • Avec des contacts normalement ouverts. L'alimentation est fournie uniquement lorsque le démarreur est en marche.

Le second type est plus largement utilisé - avec des contacts normalement ouverts. Après tout, l’appareil devrait fonctionner pendant une courte période, le reste du temps étant au repos. Par conséquent, nous considérons ci-dessous le principe de fonctionnement d'un démarreur magnétique avec des contacts normalement ouverts.

La composition et le but des pièces

La base du démarreur magnétique - bobine d'inductance et noyau magnétique. Le circuit magnétique est divisé en deux parties. Les deux ont la forme de la lettre "W", mise en miroir. La partie inférieure est fixe, sa partie médiane est le noyau de l'inducteur. Les paramètres du démarreur magnétique (la tension maximale avec laquelle il peut fonctionner) dépendent de l'inducteur. Il peut y avoir des démarreurs de petites valeurs nominales - pour 12 V, 24 V, 110 V et les plus courants pour 220 V et 380 V.

Le dispositif du démarreur magnétique (contacteur)

La partie supérieure du circuit magnétique est mobile, avec des contacts mobiles fixés sur celle-ci. La charge leur est connectée. Les contacts fixes sont fixés sur le boîtier du démarreur, ils sont alimentés en courant. Dans l'état initial, les contacts sont ouverts (en raison de la force élastique du ressort, qui maintient la partie supérieure du circuit magnétique), aucune charge n'est fournie à la charge.

Principe de fonctionnement

A l'état normal, le ressort soulève la partie supérieure du circuit magnétique, les contacts sont ouverts. Lors de la mise sous tension du démarreur magnétique, le courant traversant l'inducteur génère un champ électromagnétique. En comprimant le ressort, il attire la partie mobile du circuit magnétique, les contacts sont fermés (sur la figure la photo à droite). Grâce aux contacts fermés, la charge est alimentée, elle est en fonctionnement.

Le principe de fonctionnement du démarreur magnétique (contacteur)

Lorsque le démarreur magnétique est mis hors tension, le champ électromagnétique disparaît, le ressort pousse la partie supérieure du circuit magnétique vers le haut, les contacts s'ouvrent et aucune charge n'est fournie à la charge.

Une tension alternative ou continue peut être fournie par le démarreur magnétique. Seule sa valeur est importante - elle ne doit pas dépasser la valeur nominale spécifiée par le fabricant. Pour une tension alternative, le maximum est de 600 V, pour une tension constante de 440 V.

Schéma de connexion du démarreur avec bobine 220 V

Dans tout schéma de connexion du démarreur magnétique, il y a deux chaînes. Un pouvoir par lequel le pouvoir est fourni. La seconde est le signal. Avec l'aide de ce circuit, le fonctionnement de l'appareil est contrôlé. Ils devraient être considérés séparément - il est plus facile de comprendre la logique.

Dans la partie supérieure du boîtier du démarreur magnétique, il y a des contacts auxquels l'alimentation est connectée pour cet appareil. Les désignations habituelles sont A1 et A2. Si la bobine est de 220 V, le courant est de 220 V. Le lieu de connexion du «zéro» et de la «phase» ne fait aucune différence. Mais le plus souvent, la «phase» est servie sur la A2, car ici cette conclusion est généralement dupliquée dans la partie inférieure du corps et il est souvent plus pratique de se connecter ici.

Connexion électrique au démarreur magnétique

Vous trouverez ci-dessous plusieurs contacts, signés L1, L2, L3. Ceci connecte l'alimentation pour la charge. Son type n'est pas important (constant ou variable), il est important que la valeur nominale ne soit pas supérieure à 220 V. Ainsi, la tension de la batterie, de l'aérogénérateur, etc. peut être alimentée par le démarreur avec une bobine de 220 V. Il est retiré des contacts T1, T2, T3.

But des douilles magnétiques

Le schéma le plus simple

Si vous connectez un cordon d'alimentation (circuit de commande) aux contacts A1 - A2, appliquez 12 V à la batterie pour L1 et L3 et des dispositifs d'éclairage (circuit d'alimentation) aux bornes T1 et T3, vous obtiendrez un circuit d'éclairage fonctionnant à partir de 12 V. Une des options pour utiliser un démarreur magnétique.

Mais le plus souvent, néanmoins, ces appareils servent à alimenter les moteurs électriques. Dans ce cas, 220 V sont également connectés à L1 et L3 (et le même 220 V est également retiré de T1 et T3).

Le moyen le plus simple de connecter un démarreur magnétique - sans boutons

L’inconvénient de ce schéma est évident: pour éteindre et allumer l’alimentation, vous devez manipuler la fiche - retirez / insérez-la dans la prise. La situation peut être améliorée en installant un commutateur automatique devant le démarreur et en activant / désactivant l'alimentation de la carte de circuit imprimé avec celui-ci. La deuxième option consiste à ajouter des boutons au circuit de contrôle - Démarrer et Arrêter.

Schéma avec les boutons "Démarrer" et "Arrêter"

Lorsqu'il est connecté via des boutons, seul le circuit de contrôle est modifié. Le pouvoir reste inchangé. L'ensemble du circuit de connexion du démarreur magnétique varie légèrement.

Les boutons peuvent être dans un cas séparé, ils peuvent être dans un. Dans le deuxième mode de réalisation, le dispositif est appelé "poste à bouton poussoir". Chaque bouton a deux entrées et deux sorties. Le bouton «start» a des contacts normalement ouverts (l'alimentation est fournie lorsque vous appuyez dessus), «stop» est normalement fermé (lorsque vous appuyez sur cette touche, le circuit est coupé).

Schéma de câblage du démarreur magnétique avec les boutons "start" et "stop"

Les boutons situés devant le démarreur magnétique sont intégrés de manière séquentielle. D'abord - "démarrer", puis - "arrêter". Évidemment, avec un tel schéma pour connecter un démarreur magnétique, la charge ne fonctionnera que tant que le bouton de démarrage sera maintenu. Dès qu'elle sera libérée, la nourriture sera partie. En réalité, dans ce mode de réalisation, le bouton "stop" est superflu. Ce n'est pas le mode requis dans la plupart des cas. Après avoir relâché le bouton de démarrage, il est nécessaire que le courant continue de circuler jusqu'à ce que le circuit soit interrompu en appuyant sur le bouton «Stop».

Schéma de câblage d'un démarreur magnétique avec un circuit auto-asservi - après avoir fermé le contact du bouton de démarrage «Shunt», la bobine devient auto-alimentée

Cet algorithme de fonctionnement est mis en œuvre à l'aide de contacts auxiliaires des démarreurs NO13 et NO14. Ils sont connectés en parallèle avec le bouton de démarrage. Dans ce cas, tout fonctionne comme il se doit: après avoir relâché le bouton «Démarrer», le courant passe par les contacts auxiliaires. La charge est arrêtée en appuyant sur «stop, le circuit retourne à un état de fonctionnement.

Connexion à un réseau triphasé via un contacteur avec une bobine de 220 V

Grâce à un démarreur magnétique standard fonctionnant à partir de 220 V, vous pouvez connecter une alimentation triphasée. Un tel circuit de connexion d'un démarreur magnétique est utilisé avec des moteurs asynchrones. Il n'y a pas de différences dans le circuit de contrôle. Une des phases et «zéro» est connectée aux contacts A1 et A2. Le fil de phase passe par les boutons "start" et "stop", et un cavalier est placé sur NO13 et NO14.

Comment connecter un moteur 380 V asynchrone à travers un contacteur avec une bobine de 220 V

Dans le circuit de puissance, les différences sont insignifiantes. Les trois phases alimentent L1, L2, L3, une charge triphasée est connectée aux sorties T1, T2, T3. Dans le cas d'un moteur, un relais thermique (P) est souvent ajouté au circuit, ce qui empêchera le moteur de surchauffer. Relais thermique situé devant le moteur. Il contrôle la température des deux phases (mise sur la phase la plus chargée, la troisième), en ouvrant le circuit de puissance lorsque les températures critiques sont atteintes. Ce circuit de connexion du démarreur magnétique est utilisé fréquemment, testé plusieurs fois. L'ordre de montage, voir la vidéo suivante.

Schéma de câblage du moteur avec marche arrière

Pour certains appareils, il est nécessaire de faire tourner le moteur dans les deux sens. Un changement de sens de rotation se produit lors de l'inversion de phase (deux phases arbitraires doivent être permutées). Dans le circuit de commande, un bouton-poussoir (ou des boutons séparés) «stop», «forward», «backward» est également requis.

Le circuit de connexion du démarreur magnétique pour le moteur inversé est assemblé sur deux dispositifs identiques. Il est conseillé de rechercher ceux sur lesquels il existe une paire de contacts normalement fermés. Les dispositifs sont connectés en parallèle - pour la rotation inverse du moteur, les phases sont permutées sur l’un des démarreurs. Les sorties des deux alimentent la charge.

Les circuits de signal sont un peu plus compliqués. Le bouton d'arrêt est commun. La boîte a un bouton “avancer”, qui est connecté à l’un des démarreurs, “en arrière” - au second. Chacun des boutons doit avoir un circuit de manœuvre («auto-pickup») - de sorte qu’il n’est pas nécessaire de maintenir l’un des boutons enfoncé à tout moment (les cavaliers sur NO13 et NO14 sont placés sur chacune des entrées).

Schéma de câblage du moteur à marche arrière utilisant un démarreur magnétique

Pour éviter la possibilité d'alimentation par les deux boutons, un verrouillage électrique est mis en place. À cette fin, après le bouton «Forward», les contacts normalement fermés du second contacteur sont alimentés. Le deuxième contacteur est connecté de la même manière, par le biais des contacts normalement fermés du premier.

S'il n'y a pas de contacts normalement fermés dans le démarreur magnétique, vous pouvez les ajouter en installant un préfixe. Lors de l'installation, les préfixes sont connectés à l'unité principale et leurs contacts travaillent simultanément avec les autres. En d’autres termes, tant que l’alimentation est alimentée via le bouton «Suivant», un contact normalement fermé qui est ouvert ne permet pas la marche arrière. Pour changer de direction, appuyez sur le bouton "stop", après quoi vous pouvez activer le retour en appuyant sur le bouton "retour". La commutation en sens inverse se produit de la même manière - via "l'arrêt".

Connexion électromagnétique du démarreur

Avant de procéder à la connexion pratique du démarreur, rappelons une théorie utile: le contacteur du démarreur magnétique est activé par une impulsion de commande émanant de la pression du bouton de démarrage, avec lequel la bobine de commande est alimentée. Le maintien du contacteur à l'état activé est basé sur le principe de l'auto-détection - lorsque le contact auxiliaire est connecté en parallèle au bouton de démarrage, appliquant ainsi une tension à la bobine, de sorte qu'il n'est pas nécessaire de maintenir le bouton de démarrage à l'état enfoncé.

La déconnexion du démarreur magnétique n'est dans ce cas possible que si la bobine de commande est cassée, d'où il devient évident qu'il est nécessaire d'utiliser un bouton avec un contact de rupture. Par conséquent, les boutons de commande de l'actionneur, appelés poteaux de boutons, ont deux paires de contacts - normalement ouverts (ouverts, fermant, NO, NO) et normalement fermés (fermés, ouverts, NC, NC)

Cette universalisation de tous les boutons d'un bouton-poussoir est faite afin d'anticiper les schémas possibles permettant une inversion instantanée du moteur. Il est généralement accepté d'appeler le bouton de déclenchement avec le mot: «Stop» et de le marquer en rouge. Le bouton d'alimentation est souvent appelé le début, démarrer, ou désigné par le mot "Démarrer", "Suivant", "Retour".

Si la bobine est conçue pour fonctionner à partir de 220 V, le circuit de commande commute le neutre. Si la tension de fonctionnement de la bobine électromagnétique est de 380 V, un courant "éliminé" de l'autre borne d'alimentation du démarreur circule dans le circuit de commande.

Schéma de câblage du démarreur magnétique 220V

Ici, le courant envoyé à la bobine magnétique KM 1 est alimenté par un relais thermique et des bornes connectées au circuit des boutons SB2 pour la mise en marche - "start" et SB1 pour l’arrêt - "stop". Lorsque nous appuyons sur le bouton "start", le courant électrique circule dans la bobine. En même temps, le noyau de démarrage attire l'armature, ce qui ferme les contacts de puissance en mouvement, après quoi la tension est appliquée à la charge. Lors du relâchement du "démarrage", le circuit ne s'ouvre pas car, parallèlement à ce bouton, le contact auxiliaire KM1 à contacts magnétiques fermés est connecté. De ce fait, la tension de phase L3 est appliquée à la bobine. Lorsque vous appuyez sur la touche "stop", les contacts mobiles reviennent à leur position initiale, ce qui désactive la charge. Les mêmes processus se produisent lors du fonctionnement du relais thermique P - la coupure du zéro N alimentant la bobine est assurée.

Schéma de câblage du démarreur magnétique 380V

Le raccordement à 380 V ne diffère pratiquement pas de la première option, la différence réside uniquement dans la tension d'alimentation de la bobine magnétique. Dans ce cas, l'alimentation est fournie via deux phases L2 et L3, alors que dans le premier cas, L3 et zéro.

Le diagramme montre que la bobine de démarrage (5) est alimentée par les phases L1 et L2 à une tension de 380 V. La phase L1 y est directement connectée et la phase L2 - via le bouton 2 «stop», le bouton 6 «start» et le bouton 4 du relais thermique, connectés en série les uns aux autres. Le principe de fonctionnement de ce schéma est le suivant: Après avoir appuyé sur le bouton de démarrage 6 via le bouton d'activation 4 du relais thermique, la tension de la phase L2 frappe la bobine du démarreur magnétique 5. Le noyau est aspiré, ce qui ferme le groupe de contacts 7 à une charge spécifique (moteur M), tension 380 V. En cas d’arrêt "démarrage", le circuit n’est pas interrompu, le courant passe par la broche 3 - l’unité mobile, qui se ferme lorsque le noyau est tiré.

En cas d'accident, le relais thermique 1 doit être activé, son contact 4 est cassé, la bobine est arrêtée et les ressorts de rappel ramènent le noyau à la position initiale. Le groupe de contact s'ouvre, supprimant la tension du site d'urgence.

Connexion du démarreur magnétique via un bouton-poussoir

Ce schéma comprend des boutons supplémentaires activés et désactivés. Les deux boutons «Stop» sont connectés en série au circuit de contrôle et les boutons «Start» sont connectés en parallèle, ce qui permet de commuter avec des boutons de n'importe quel poste.

Voici une autre option. Le schéma consiste en une commande à deux boutons «Démarrer» et «Arrêter» avec deux paires de contacts normalement fermés et ouverts. Démarreur magnétique avec bobine de commande 220 V

Appuyez sur le bouton «Start», le contact normalement ouvert est fermé figure 4. La tension atteint la cible, figure 5, la bobine est déclenchée, le noyau est tiré sous l'influence d'un électro-aimant et entraîne les contacts de puissance et auxiliaires en surbrillance.

Le contact de l'unité auxiliaire 6 déconnecte le contact du bouton "start" 4, de sorte que le démarreur ne se désactive pas lorsque le bouton "Start" est relâché. Le démarreur est déconnecté en appuyant sur le bouton «Stop», figure 7, la tension est retirée de la bobine de commande et l'actionneur est désactivé sous l'influence des ressorts de rappel.

Connecter le moteur par des démarreurs

Démarreur magnétique irréversible

Si vous n'avez pas besoin de changer le sens de rotation du moteur, deux boutons à ressort non fixes sont utilisés dans le circuit de commande: l'un en position d'ouverture normale - "Start", l'autre fermé - "Stop". En règle générale, ils sont fabriqués dans un seul boîtier diélectrique, l'un d'eux étant rouge. De tels boutons ont généralement deux paires de groupes de contacts - l’un normalement ouvert et l’autre fermé. Leur type est déterminé lors de travaux d'installation, visuellement ou au moyen d'un appareil de mesure.

Le fil du circuit de contrôle est connecté à la première borne des contacts fermés du bouton «Stop». Deux fils sont connectés à la seconde borne de ce bouton: l’un passe sur l’un des contacts ouverts du bouton Démarrer, le second est connecté sur le contact de commande du démarreur magnétique, qui est ouvert lorsque la bobine est éteinte. Ce contact ouvert est relié par un fil court à la borne contrôlée de la bobine.

Le deuxième fil du bouton «Start» est connecté directement à la borne de la bobine de l'écarteur. Ainsi, deux fils doivent être connectés à la borne contrôlée "rétracteur" - "droite" et "bloquante".

Simultanément, le contact de commande se ferme et, grâce au bouton «Stop» fermé, l'action de commande sur la bobine de l'écarteur est fixée. Lorsque vous relâchez le bouton "Démarrer", le démarreur magnétique reste fermé. En ouvrant les contacts du bouton «Stop», la bobine électromagnétique se déconnecte de la phase ou du neutre et le moteur électrique est éteint.

Démarreur magnétique réversible

Pour inverser le moteur, deux démarreurs magnétiques et trois boutons de commande sont nécessaires. Les actionneurs magnétiques sont montés les uns à côté des autres. Pour plus de clarté, identifions classiquement leurs bornes d’alimentation avec les numéros 1-3-3 et celles connectées au moteur, 2-4-6.

Pour le circuit de contrôle en inverse, les démarreurs sont connectés comme suit: bornes 1, 3 et 5 avec les numéros correspondants du démarreur adjacent. Une "sortie" des contacts se croisent: 2 avec 6, 4 avec 4, 6 avec 2. Le fil alimentant le moteur électrique est relié aux trois bornes 2, 4, 6 de n'importe quel démarreur.

Avec un schéma de connexion croisée, le fonctionnement simultané des deux démarreurs provoquera un court-circuit. Par conséquent, le conducteur du circuit de "blocage" de chaque démarreur doit d'abord passer par le contact de commande fermé du voisin, puis par le contact de commande ouvert. Ensuite, l'inclusion du deuxième démarreur entraînera l'extinction du premier et vice versa.

Pas deux, mais trois fils sont connectés à la seconde borne du bouton “Stop” fermé: deux boutons “blocage” et un bouton “Start”, connectés en parallèle. Avec ce schéma de connexion, le bouton «Stop» arrête l’un des démarreurs connectés et arrête le moteur électrique.

Trucs et astuces d'installation

  • Avant de monter le circuit, il est nécessaire de libérer la section de travail du courant et de vérifier qu’il n’ya pas de tension sur le testeur.
  • Définissez la désignation de tension du noyau, qui y est mentionnée, et non sur le démarreur. Il peut être 220 ou 380 volts. Si c'est 220 V, la phase et le zéro vont à la bobine. Tension avec la désignation 380 - signifie différentes phases. Ceci est un aspect important, car si la connexion est incorrecte, le cœur peut s’éteindre ou ne pas démarrer les contacteurs nécessaires.
  • Bouton sur le démarreur (rouge) Vous devez utiliser un bouton rouge "Stop" avec des contacts fermés et un bouton noir ou vert portant le libellé "Start" avec les contacts ouverts en permanence.
  • Notez que les contacteurs de puissance forcent les phases à travailler ou à s’arrêter, et que les zéros qui vont et viennent, les conducteurs de terre sont toujours réunis sur le bornier pour contourner le démarreur. Pour connecter un cœur de 220 volts, un 0 supplémentaire est prélevé du bornier dans l'organisation du démarreur.

Et vous avez également besoin d'un appareil utile - la sonde d'électricien, que vous pouvez facilement utiliser vous-même.

Comment connecter un démarreur magnétique - instructions avec schémas

Vue d'ensemble des options

En mode manuel, l'allumage se fait depuis un poste à bouton-poussoir. Le bouton de démarrage est un contact ouvert pour la fermeture et la butée pour l’ouverture. Le schéma de câblage du démarreur magnétique avec auto-préhension est le suivant:
Considérez le fonctionnement du circuit sur et hors du contacteur magnétique. Bouton-poussoir de deux boutons, lorsque vous appuyez sur START, la phase passe du réseau par les contacts STOP, le circuit est assemblé, le démarreur se rétracte et ferme les contacts, y compris le NO supplémentaire, qui est parallèle au bouton START. Maintenant, si vous le relâchez, le démarreur magnétique continue de fonctionner jusqu'à ce que la tension disparaisse ou que le relais de protection thermique P du moteur fonctionne. Lorsque vous appuyez sur STOP, le circuit est interrompu, le contacteur revient à sa position initiale et les contacts s'ouvrent. Selon le but, la puissance de la bobine peut être de 220 V (phase et zéro) ou de 380 V (deux phases), le principe de fonctionnement des circuits de commande ne change pas. La mise sous tension d'un moteur électrique triphasé avec relais thermique via une tige à bouton-poussoir ressemble à ceci:

En fin de compte, cela ressemble à ceci:

Si vous souhaitez connecter un moteur triphasé via un démarreur magnétique avec une bobine de 220 volts, vous devez effectuer la commutation conformément au schéma de câblage suivant:


À l'aide de trois boutons sur le panneau de commande, vous pouvez organiser la rotation inverse du moteur électrique.

Si vous regardez de plus près, vous pouvez voir qu'il se compose de deux éléments du schéma précédent. Lorsque le bouton START est enfoncé, le contacteur KM1 est activé, ce qui ferme les contacts NO KM1, devient une auto-sélection et ouvre la NC KM1 en excluant la possibilité d'activer le contacteur KM2. Lorsque vous appuyez sur le bouton STOP, la chaîne est désassemblée. Un autre élément intéressant du schéma de connexion inverse triphasé est la partie alimentation.

Sur le contacteur KM2, les phases L1 sont remplacées par L3 et L3 par L1. Le sens de rotation du moteur électrique change donc. En principe, ce circuit de commande triphasé et monophasé avec tête couvre les besoins domestiques et est facile à comprendre. Vous pouvez également connecter d'autres éléments d'automatisation, de protection, de limiteurs. Considérez-les tous dont vous avez besoin séparément pour chaque appareil spécifique.

En utilisant le schéma de connexion du démarreur magnétique ci-dessus, vous pouvez organiser l'ouverture de la porte de garage en insérant des interrupteurs de fin de course supplémentaires dans le circuit en activant les contacts NC en série avec les NC KM1 et NC KM2, limitant ainsi le mouvement du mécanisme.

Instructions de connexion

Le moyen le plus simple de se connecter consiste à utiliser un bouton. Dans ce cas, vous devez agir comme indiqué sur la vidéo:

Sur l'exemple avec le moteur, cela ressemble à ceci:

Connectez le schéma d’inversion du moteur comme suit:

C’est par ce principe que vous pouvez connecter indépendamment l’appareil à 220 et 380 volts. Nous espérons que nos instructions pour connecter un démarreur magnétique avec des schémas et des exemples vidéo détaillés étaient claires et utiles pour vous!

Il sera intéressant de lire:

Connexion électromagnétique du démarreur

Sesaga.ru informations sur notre site Web seront collectées sur la résolution à première vue, désespérée, de situations qui se présentent ou peuvent se produire dans votre vie quotidienne à la maison.
Toutes les informations comprennent des conseils pratiques et des exemples de solutions possibles à un problème particulier à la maison.
Nous allons développer progressivement, de nouvelles sections ou titres apparaîtront alors que nous rédigerons des documents.
Bonne chance!

À propos des sections:

Home radio - dédiée à la radio amateur. Ici seront rassemblés le schéma le plus intéressant et le plus pratique des appareils pour la maison. Une série d'articles sur les bases de l'électronique pour les débutants en radioamateurs est en préparation.

Système électrique - donne les schémas d'installation et schémas détaillés relatifs au génie électrique. Vous comprendrez qu'il y a des moments où il n'est pas nécessaire d'appeler un électricien. Vous pouvez résoudre la plupart des questions vous-même.

Radio et électricité pour débutants - toutes les informations de la section seront entièrement consacrées aux électriciens débutants et aux radioamateurs.

Satellite - décrit le principe de fonctionnement et de configuration de la télévision par satellite et d'Internet

Ordinateur - Vous apprendrez que ce n'est pas une bête terrible et que vous pouvez toujours y faire face.

Nous réparons nous-mêmes - voici des exemples frappants de la réparation d'articles ménagers: télécommande, souris, fer à repasser, chaise, etc.

Les recettes maison sont une section «savoureuse» entièrement consacrée à la cuisine.

Divers - une grande section couvrant un large éventail de sujets. Ce passe-temps, passe-temps, des conseils, etc.

Petites choses utiles - dans cette section, vous trouverez des conseils utiles qui peuvent vous aider à résoudre les problèmes du ménage.

Les joueurs à domicile - la section entièrement consacrée aux jeux informatiques et à tout ce qui les concerne.

Travaux de lecteurs - dans la section seront publiés des articles, des travaux, des recettes, des jeux, des conseils de lecteurs liés au sujet de la vie familiale.

Chers visiteurs!
Le site contient mon premier livre sur les condensateurs électriques, dédié aux radioamateurs débutants.

En achetant ce livre, vous répondrez à presque toutes les questions relatives aux condensateurs apparaissant au cours de la première étape des activités de radio amateur.

Chers visiteurs!
Mon deuxième livre est consacré aux démarreurs magnétiques.

En achetant ce livre, vous n’avez plus à chercher d’informations sur les démarreurs magnétiques. Tout ce qui est nécessaire à leur maintenance et à leur fonctionnement, vous le trouverez dans ce livre.

Chers visiteurs!
Il y avait une troisième vidéo pour l'article Comment résoudre le sudoku. La vidéo montre comment résoudre un sudoku complexe.

Chers visiteurs!
Il y avait une vidéo pour l'article Appareil, circuit et connexion d'un relais intermédiaire. La vidéo complète les deux parties de l'article.

Connexion électromagnétique du démarreur

Un traité sur la façon de connecter un démarreur magnétique (contacteur) à un bouton.

Internet est plein de toutes sortes de schémas et interprétations sur la façon de connecter un démarreur magnétique,
Je pense que pour une personne simple (pas un électricien), qui n'a besoin que de connecter le démarreur magnétique quelque part, ces instructions sont écrites de manière incompréhensible, difficiles, avec un tas de coupures (qui m'indignent personnellement) et par conséquent, la tâche peut se relever.

En fait, il est assez simple de connecter un démarreur électromagnétique (contacteur). Dans cet article, je vais essayer de décrire ce processus avec le plus de détails possible, humainement, sans abréviations incompréhensibles ni phrases abstruses.
Encore une fois, cet article est destiné aux gens ordinaires qui ont juste besoin de connecter ce putain de démarreur magnétique.

En fait, le démarreur magnétique. Un peu de théorie: cette unité est conçue pour démarrer, arrêter et inverser le moteur (je ne considère pas le démarreur inverseur aujourd'hui, j'écrirai à ce sujet plus tard). En outre, le démarreur est très pratique dans toute autre gestion de charge, que ce soit l’éclairage, les appareils de chauffage, les autres appareils, en général, tout ce qui peut et doit être activé et désactivé à distance (à partir du bouton).

Cela fonctionne comme suit: quand une tension est appliquée à la bobine d'un électroaimant, le noyau connecté aux paires de contacts se rétracte dans la bobine et les contacts se ferment, et lorsque la tension est retirée de la bobine, les contacts s'ouvrent.

Que se passe-t-il à la fin et que tout fonctionne-t-il: au moment d'appuyer sur le bouton de démarrage, le courant passe par le fil bleu jusqu'à la borne A2, la bobine se ferme et le démarreur se déclenche. En outre, lorsque le bouton de démarrage est relâché, le courant passe par ce bouton, par le conducteur jaune-vert et par le contact du bloc fermé, ainsi que par la bobine, jusqu'au contact A2 dupliqué. À ce moment, tout le système fonctionne. Lorsque vous appuyez sur le bouton Stop, nous interrompons le flux de courant à travers le bloc de contacts de la bobine et le démarreur s'ouvre.

Sur ce sujet, j'ai tout, j'espère, je me suis exprimé clairement et ceux qui étaient auparavant incompréhensibles ont été compris.
Bonne chance à tous dans les connexions des démarreurs magnétiques, et je vous attends à nouveau sur mon site, il y aura beaucoup plus d’articles intéressants écrits dans un langage simple.

Schéma de câblage du démarreur magnétique 380v

Schéma de câblage du démarreur magnétique

Un démarreur magnétique est un dispositif combiné de distribution et de contrôle électromagnétique à basse tension conçu pour démarrer et accélérer divers moteurs électriques. Cela garantit leur fonctionnement continu, leur mise hors tension et leur protection contre les surcharges.

L'appareil est basé sur un contacteur, complété par un groupe de contacts pour le démarrage, le relais thermique et les fusibles. La connexion d'un démarreur électromagnétique vous permet de contrôler la puissance de la bobine magnétique, qui est allumée et éteinte en fermant et fermant le circuit d'alimentation.

Schéma de câblage du démarreur magnétique 220V

Le courant électrique envoyé à la bobine magnétique KM 1 est alimenté par un relais thermique et des bornes sont connectées au circuit des boutons SB2 pour la mise en marche - «start» et SB1 pour l’arrêt - «stop». Lorsque nous appuyons sur le bouton "start", le courant électrique circule dans la bobine. En même temps, le noyau de démarrage attire l'armature, ce qui ferme les contacts de puissance en mouvement, après quoi la tension est appliquée à la charge.

Lors du relâchement du "démarrage", le circuit ne s'ouvre pas car, parallèlement à ce bouton, le contact auxiliaire KM1 à contacts magnétiques fermés est connecté. De ce fait, la tension de phase L3 est appliquée à la bobine. Lorsque vous appuyez sur la touche "stop", les contacts mobiles reviennent à leur position initiale, ce qui désactive la charge. Les mêmes processus se produisent lors du fonctionnement du relais thermique P - la coupure du zéro N alimentant la bobine est assurée.

Schéma de raccordement de l'actionneur électromagnétique 380 V

La connexion ne diffère pratiquement pas de la première option, la seule différence réside dans la tension d'alimentation de la bobine magnétique. Dans ce cas, l'alimentation est fournie via deux phases L2 et L3, tandis que dans le premier cas, L3 et zéro.

Pour connecter un démarreur magnétique, vous devez connaître le principe de fonctionnement, ainsi que les caractéristiques de conception. Dans ce cas, même avec une certaine complexité du circuit, il sera assez facile de le connecter.

Dans le diagramme, nous voyons que la bobine de démarrage (5) est alimentée par les phases L1 et L2 à une tension de 380 V. La phase L1 y est directement connectée et la phase L2 via le bouton d'arrêt 2, le bouton de démarrage 6 et le bouton de relais thermique 4. connectés en série les uns aux autres. Le principe d'un tel schéma est le suivant:

Après avoir appuyé sur le bouton de démarrage 6 via le bouton d'activation 4 du relais thermique, la tension de phase L2 frappe la bobine du démarreur magnétique 5. Le noyau est tiré, ce qui ferme le groupe de contacts 7 à une charge spécifique (moteur M) et applique un courant de 380 V. En cas de coupure du «démarrage», le circuit n'est pas interrompu, le courant passe par la broche 3 - une unité mobile qui se ferme lorsque le noyau est tiré.

En cas d'accident, le relais thermique 1 doit être activé, son contact 4 est cassé, la bobine est arrêtée et les ressorts de rappel ramènent le noyau à la position initiale. Le groupe de contact s'ouvre, supprimant la tension du site d'urgence.

Schéma de connexion du démarreur magnétique 380v via un bouton poussoir

Le circuit de connexion à travers le démarreur magnétique comprend des boutons supplémentaires activés et désactivés. Les deux boutons «Stop» sont connectés en série au circuit de contrôle et les boutons «Start» sont connectés en parallèle, ce qui permet de commuter avec des boutons de n'importe quel poste.

SCHÉMA DE CONNEXION D'UNE MISE EN MARCHE MAGNÉTIQUE

Avant de procéder à la connexion pratique du démarreur, rappelons une théorie utile: le contacteur du démarreur magnétique est activé par une impulsion de commande émanant de la pression du bouton de démarrage, avec lequel la bobine de commande est alimentée. Le maintien du contacteur à l'état activé est basé sur le principe de l'auto-détection - lorsque le contact auxiliaire est connecté en parallèle au bouton de démarrage, appliquant ainsi une tension à la bobine, de sorte qu'il n'est pas nécessaire de maintenir le bouton de démarrage à l'état enfoncé.

La déconnexion du démarreur magnétique n'est dans ce cas possible que si la bobine de commande est cassée, d'où il devient évident qu'il est nécessaire d'utiliser un bouton avec un contact de rupture. Par conséquent, les boutons de commande de l'actionneur, appelés poteaux de boutons, ont deux paires de contacts - normalement ouverts (ouverts, fermant, NO, NO) et normalement fermés (fermés, ouverts, NC, NC)

Cette universalisation de tous les boutons d'un bouton-poussoir est faite afin d'anticiper les schémas possibles permettant une inversion instantanée du moteur. Il est généralement accepté d'appeler le bouton de déclenchement avec le mot: «Stop» et de le marquer en rouge. Le bouton d'alimentation est souvent appelé le début, démarrer, ou désigné par le mot "Démarrer", "Suivant", "Retour".

Si la bobine est conçue pour fonctionner à partir de 220 V, le circuit de commande commute le neutre. Si la tension de fonctionnement de la bobine électromagnétique est de 380 V, un courant "éliminé" de l'autre borne d'alimentation du démarreur circule dans le circuit de commande.

Schéma de câblage du démarreur magnétique 220V

Ici, le courant envoyé à la bobine magnétique KM 1 est alimenté par un relais thermique et des bornes connectées au circuit des boutons SB2 pour la mise en marche - "start" et SB1 pour l’arrêt - "stop". Lorsque nous appuyons sur le bouton "start", le courant électrique circule dans la bobine. En même temps, le noyau de démarrage attire l'armature, ce qui ferme les contacts de puissance en mouvement, après quoi la tension est appliquée à la charge. Lors du relâchement du "démarrage", le circuit ne s'ouvre pas car, parallèlement à ce bouton, le contact auxiliaire KM1 à contacts magnétiques fermés est connecté. De ce fait, la tension de phase L3 est appliquée à la bobine. Lorsque vous appuyez sur la touche "stop", les contacts mobiles reviennent à leur position initiale, ce qui désactive la charge. Les mêmes processus se produisent lors du fonctionnement du relais thermique P - la coupure du zéro N alimentant la bobine est assurée.

Schéma de câblage du démarreur magnétique 380V

Le raccordement à 380 V ne diffère pratiquement pas de la première option, la différence réside uniquement dans la tension d'alimentation de la bobine magnétique. Dans ce cas, l'alimentation est fournie via deux phases L2 et L3, alors que dans le premier cas, L3 et zéro.

Le diagramme montre que la bobine de démarrage (5) est alimentée par les phases L1 et L2 à une tension de 380 V. La phase L1 y est directement connectée et la phase L2 - via le bouton 2 «stop», le bouton 6 «start» et le bouton 4 du relais thermique, connectés en série les uns aux autres. Le principe de fonctionnement de ce schéma est le suivant: Après avoir appuyé sur le bouton de démarrage 6 via le bouton d'activation 4 du relais thermique, la tension de la phase L2 frappe la bobine du démarreur magnétique 5. Le noyau est aspiré, ce qui ferme le groupe de contacts 7 à une charge spécifique (moteur M), tension 380 V. En cas d’arrêt "démarrage", le circuit n’est pas interrompu, le courant passe par la broche 3 - l’unité mobile, qui se ferme lorsque le noyau est tiré.

En cas d'accident, le relais thermique 1 doit être activé, son contact 4 est cassé, la bobine est arrêtée et les ressorts de rappel ramènent le noyau à la position initiale. Le groupe de contact s'ouvre, supprimant la tension du site d'urgence.

Connexion du démarreur magnétique via un bouton-poussoir

Ce schéma comprend des boutons supplémentaires activés et désactivés. Les deux boutons «Stop» sont connectés en série au circuit de contrôle et les boutons «Start» sont connectés en parallèle, ce qui permet de commuter avec des boutons de n'importe quel poste.

Voici une autre option. Le schéma consiste en une commande à deux boutons «Démarrer» et «Arrêter» avec deux paires de contacts normalement fermés et ouverts. Démarreur magnétique avec bobine de commande 220 V

Appuyez sur le bouton «Start», le contact normalement ouvert est fermé figure 4. La tension atteint la cible, figure 5, la bobine est déclenchée, le noyau est tiré sous l'influence d'un électro-aimant et entraîne les contacts de puissance et auxiliaires en surbrillance.

Le contact de l'unité auxiliaire 6 déconnecte le contact du bouton "start" 4, de sorte que le démarreur ne se désactive pas lorsque le bouton "Start" est relâché. Le démarreur est déconnecté en appuyant sur le bouton «Stop», figure 7, la tension est retirée de la bobine de commande et l'actionneur est désactivé sous l'influence des ressorts de rappel.

Connecter le moteur par des démarreurs

Démarreur magnétique irréversible

Si vous n'avez pas besoin de changer le sens de rotation du moteur, deux boutons à ressort non fixes sont utilisés dans le circuit de commande: l'un en position d'ouverture normale - "Start", l'autre fermé - "Stop". En règle générale, ils sont fabriqués dans un seul boîtier diélectrique, l'un d'eux étant rouge. De tels boutons ont généralement deux paires de groupes de contacts - l’un normalement ouvert et l’autre fermé. Leur type est déterminé lors de travaux d'installation, visuellement ou au moyen d'un appareil de mesure.

Le fil du circuit de contrôle est connecté à la première borne des contacts fermés du bouton «Stop». Deux fils sont connectés à la seconde borne de ce bouton: l’un passe sur l’un des contacts ouverts du bouton Démarrer, le second est connecté sur le contact de commande du démarreur magnétique, qui est ouvert lorsque la bobine est éteinte. Ce contact ouvert est relié par un fil court à la borne contrôlée de la bobine.

Le deuxième fil du bouton «Start» est connecté directement à la borne de la bobine de l'écarteur. Ainsi, deux fils doivent être connectés à la borne contrôlée "rétracteur" - "droite" et "bloquante".

Simultanément, le contact de commande se ferme et, grâce au bouton «Stop» fermé, l'action de commande sur la bobine de l'écarteur est fixée. Lorsque vous relâchez le bouton "Démarrer", le démarreur magnétique reste fermé. En ouvrant les contacts du bouton «Stop», la bobine électromagnétique se déconnecte de la phase ou du neutre et le moteur électrique est éteint.

Démarreur magnétique réversible

Pour inverser le moteur, deux démarreurs magnétiques et trois boutons de commande sont nécessaires. Les actionneurs magnétiques sont montés les uns à côté des autres. Pour plus de clarté, identifions classiquement leurs bornes d’alimentation avec les numéros 1-3-3 et celles connectées au moteur, 2-4-6.

Pour le circuit de contrôle en inverse, les démarreurs sont connectés comme suit: bornes 1, 3 et 5 avec les numéros correspondants du démarreur adjacent. Une "sortie" des contacts se croisent: 2 avec 6, 4 avec 4, 6 avec 2. Le fil alimentant le moteur électrique est relié aux trois bornes 2, 4, 6 de n'importe quel démarreur.

Avec un schéma de connexion croisée, le fonctionnement simultané des deux démarreurs provoquera un court-circuit. Par conséquent, le conducteur du circuit de "blocage" de chaque démarreur doit d'abord passer par le contact de commande fermé du voisin, puis par le contact de commande ouvert. Ensuite, l'inclusion du deuxième démarreur entraînera l'extinction du premier et vice versa.

Pas deux, mais trois fils sont connectés à la seconde borne du bouton “Stop” fermé: deux boutons “blocage” et un bouton “Start”, connectés en parallèle. Avec ce schéma de connexion, le bouton «Stop» arrête l’un des démarreurs connectés et arrête le moteur électrique.

Trucs et astuces d'installation

  • Avant de monter le circuit, il est nécessaire de libérer la section de travail du courant et de vérifier qu’il n’ya pas de tension sur le testeur.
  • Définissez la désignation de tension du noyau, qui y est mentionnée, et non sur le démarreur. Il peut être 220 ou 380 volts. Si c'est 220 V, la phase et le zéro vont à la bobine. Tension avec la désignation 380 - signifie différentes phases. Ceci est un aspect important, car si la connexion est incorrecte, le cœur peut s’éteindre ou ne pas démarrer les contacteurs nécessaires.
  • Bouton sur le démarreur (rouge) Vous devez utiliser un bouton rouge "Stop" avec des contacts fermés et un bouton noir ou vert portant le libellé "Start" avec les contacts ouverts en permanence.
  • Notez que les contacteurs de puissance forcent les phases à travailler ou à s’arrêter, et que les zéros qui vont et viennent, les conducteurs de terre sont toujours réunis sur le bornier pour contourner le démarreur. Pour connecter un cœur de 220 volts, un 0 supplémentaire est prélevé du bornier dans l'organisation du démarreur.

Et vous avez également besoin d'un appareil utile - la sonde d'électricien. que vous pouvez facilement faire vous-même.

Schémas de câblage pour démarreur magnétique

Un démarreur magnétique est un appareil électrique conçu pour démarrer à distance, faciliter le travail, éteindre et économiser un moteur électrique. Il est facile de monter un circuit pour connecter un démarreur magnétique via un bouton-poussoir. Le fonctionnement d'un champ magnétique est basé sur l'effet de l'apparition d'un champ magnétique lorsque le courant pénètre à travers une charge d'induction, c'est-à-dire à travers une bobine.

  • Pourquoi utiliser le député?
  • Bobine MP
  • Préparation à l'assemblage
  • Types de conceptions de départ
  • Circuit de connexion MP
    • Connexion de bobine de 220 volts
    • Principe de fonctionnement
    • Comment connecter un relais thermique?
    • Opération de relais
    • Installation de démarreurs à l'intérieur d'un tableau électrique
  • Dans quels endroits il est impossible de faire l'installation de MP

Pourquoi utiliser le député?

Les démarreurs sont souvent utilisés pour allumer mécaniquement des chauffages, des lignes d'éclairage, etc. Ils sont également utilisés pour le fonctionnement du moteur. Les schémas de connexion du MP diffèrent principalement en fonction de la bobine qu'il contient. Il n’est pas difficile d’allumer le démarreur vous-même, mais vous pouvez le rendre plus facile et acheter le démarreur déjà dans l’ensemble, mieux encore, avec un boîtier en plastique.

Dans celui-ci, la construction est déjà assemblée et les boutons de gestion sur le couvercle sont connectés. Il suffit de connecter les câbles électriques en haut et le fil conducteur à la charge.

Bobine MP

La bobine est la partie principale du MP, elle crée un champ électromagnétique lorsque l'électricité la traverse et implique une ancre, 3 ou 5 paires de contacts mobiles. Le type de bobine dépend de la tension dans l'installation. Ils peuvent fonctionner à 220 volts ou calculés à 380 volts. Une bobine de 220 volts calculée est connectée par des bornes entre la terre et la phase. 380 volts sont connectés entre les phases.

La valeur de tension est généralement écrite sur sa sortie à côté du boulon qui serre le fil. Si la bobine de 220 volts est allumée, comme 380 volts, elle va exploser.

Préparation à l'assemblage

Avant d'assembler directement le circuit à connecter, vous avez besoin de:

  1. Libérez la section de travail du courant et vérifiez qu'il n'y a pas de tension sur le testeur.
  2. Définissez la désignation de tension du noyau, qui y est mentionnée, et non sur le démarreur. Il peut être 220v ou 380v. Si c'est 220, la phase et zéro vont à la bobine. Tension avec la désignation 380 - signifie différentes phases. Ceci est un aspect important, car si la connexion est incorrecte, le cœur peut s’éteindre ou ne pas démarrer les contacteurs nécessaires.
  3. Vous devez utiliser un bouton rouge "Stop" avec des contacts fermés et un bouton noir ou vert portant le libellé "Démarrer" avec les contacts ouverts en tout temps.
  4. Il faut se rappeler que les contacteurs de puissance fonctionnent ou arrêtent uniquement les phases, et les zéros qui vont et viennent, les conducteurs avec la terre sont toujours unis sur le bornier pour contourner le démarreur. Pour connecter un cœur de 220 volts, un 0 supplémentaire est prélevé du bornier dans l'organisation du démarreur.

Types de conceptions de départ

Pour la conception inversée du MP, connectez les premier, troisième et cinquième terminaux aux mêmes numéros du périphérique voisin. Et les fils sortants sont connectés en croix: le second avec le sixième, le quatrième avec le quatrième, le sixième avec le second. Le fil qui alimente le moteur électrique est connecté aux deuxième, quatrième et sixième bornes de tout démarreur.

Le circuit de connexion croisée interdit le fonctionnement simultané de deux appareils, car cela entraînerait un court-circuit.

Pour cette raison, il est nécessaire que le bloc conducteur du circuit des deux démarreurs passe d'abord par le contacteur fermé de l'autre, puis par le contact ouvert qui lui est propre. Ensuite, lorsque vous allumez le premier, le second appareil est éteint et inversement.

Certaines conceptions MP ne supposent que 5 paires de contacteurs fermés. Ensuite, le bloc de fils du premier circuit MP est connecté aux contacts de «démarrage» fermés de l'autre. Cette conception fonctionne dans l'ordre "start-stop".

3 fils sont connectés à la deuxième borne du bouton «Stop»: 2 blocs et un qui alimente le «Start», ces fils sont connectés en parallèle les uns par rapport aux autres. Avec cette conception, "Stop" éteint tout appareil et arrête le fonctionnement du moteur électrique.

Tous les travaux d’installation et de réparation des structures MP sont effectués après la suppression de la tension, même si la commande commute le neutre.

Circuit de connexion MP

Schéma populaire de connexion d'un démarreur magnétique via un bouton-poussoir.

Le circuit principal comprend deux parties:

Nos lecteurs recommandent!

Pour économiser sur les frais d'électricité, nos lecteurs recommandent la boîte d'économie d'électricité. Les paiements mensuels seront de 30 à 50% inférieurs à ce qu'ils étaient avant d'utiliser l'économie. Il supprime le composant réactif du réseau, ce qui réduit la charge et, par conséquent, la consommation de courant. Les appareils électriques consomment moins d'électricité, ce qui réduit le coût de leur paiement.

  1. Trois paires de contacts d'alimentation dirigent l'alimentation électrique vers les équipements électriques.
  2. L'image graphique de la commande qui compose la bobine, les boutons et les contacteurs supplémentaires qui participent au travail de la bobine ou ne permettent pas une mise sous tension erronée.

Le plus courant est un schéma de câblage avec un seul appareil. La meilleure façon de le gérer. Pour connecter ses composants principaux, vous devez utiliser un câble à trois conducteurs et une paire de contacteurs ouverts lorsque le périphérique est éteint.

Connexion de bobine de 220 volts

Analyse la conception avec une tension de 220 volts. Si la tension est égale à 380 volts, il est nécessaire de connecter une phase d'un autre type au lieu d'un zéro bleu. Dans cette situation, noir ou rouge. En cas de blocage du contacteur, la quatrième paire est prise, ce qui fonctionne avec 3 paires de puissance. Ils sont dans la partie supérieure, mais le côté sont situés sur le côté.

Les paires de contacteurs de puissance de l'automate reçoivent 3 phases A, B et C. Pour allumer lorsque vous appuyez sur le bouton «Démarrer», il est nécessaire que la tension soit égale à 220 V sur le noyau, ce qui aidera les contacteurs mobiles à se connecter avec ceux qui sont immobiles. La chaîne se ferme pour la déconnecter, vous devez déconnecter la bobine.

Pour assembler le circuit de commande, une phase doit être directement connectée au noyau et la seconde doit être connectée au contact de démarrage avec un fil.

À partir du deuxième contacteur, nous posons un autre fil à travers les contacts jusqu'à un autre contact ouvert du bouton «Démarrer». De là, un cavalier bleu est connecté au contacteur fermé du bouton «Stop», au deuxième contacteur, un zéro est connecté à partir de l'alimentation.

Principe de fonctionnement

Le principe de fonctionnement est simple. Si vous appuyez sur le bouton "Démarrer", ses contacts commencent à se fermer et une tension de 220 volts est appliquée au noyau. Les contacts principal et latéral sont démarrés et un flux électromagnétique se produit. Si le bouton est relâché, les contacteurs du bouton de démarrage sont ouverts, mais le dispositif est toujours allumé, car le zéro est transmis à la bobine par les contacts de verrouillage fermés.

Pour désactiver le MP, vous devez annuler le zéro en ouvrant les contacts du bouton «Stop». Encore une fois, l'appareil ne s'allumera pas, car zéro sera cassé. Pour réactiver, vous devrez cliquer sur "Démarrer".

Comment connecter un relais thermique?

Vous pouvez également créer un schéma graphique sur une ligne pour connecter un moteur électrique triphasé à un démarreur magnétique via un relais.

Entre le MP et le moteur électrique de nature asynchrone est connecté dans une image séquentielle du relais, qui est choisie en fonction du type spécifique de moteur. Cet appareil protège le moteur contre les dommages et le mode d'urgence (par exemple, lorsqu'une des trois phases disparaît).

Le relais est connecté à la sortie du MP vers un moteur électrique. L'électricité y passe de manière séquentielle via le chauffage du relais jusqu'au moteur électrique. Au-dessus du relais se trouvent des contacteurs accessoires, qui sont combinés avec la bobine.

Opération de relais

Les appareils de chauffage à relais thermique sont calculés sur la valeur maximale du courant qui les traverse. Lorsque le courant atteint des limites dangereuses pour le moteur, les réchauffeurs éteignent le MP.

Installation de démarreurs à l'intérieur d'un tableau électrique

La conception du MP permet une installation au milieu du panneau électrique. Mais il existe des règles qui s'appliquent à tous les appareils. Pour assurer une grande fiabilité du travail, il est nécessaire que l’installation ait été réalisée sur un plan presque droit et solide. De plus, il est situé verticalement sur le mur du tableau électrique. S'il existe un relais thermique dans la conception, il est nécessaire que la différence de température entre le MP et le moteur électrique soit aussi faible que possible.

Dans quels endroits il est impossible de faire l'installation de MP

Pour éviter toute activation accidentelle du démarreur ou de sa protection, il est impossible de procéder à l'installation de l'appareil dans des endroits susceptibles de provoquer des secousses, des chocs ou des secousses.

Il est également impossible d'installer le MP dans la même pièce avec des appareils ayant un courant supérieur à 150 A. Lorsque vous allumez et éteignez ces appareils, un coup rapide se produit.

Les fils du schéma de câblage doivent également être posés correctement. Afin d'avoir un bon contact et qu'il n'y ait pas de courbure des rondelles des pinces à ressort, il est nécessaire de plier dans une forme ronde.

La conception de l'appareil est après la suppression de la tension. Les cœurs peuvent fonctionner à partir de 220 volts ou de 380. Vous pouvez également acheter des députés prêts à l'emploi, cela simplifiera grandement la situation.

Démarreur électromagnétique 220v

Dans les circuits de commande existants du fonctionnement des moteurs électriques modernes et des appareils similaires, des dispositifs de commutation de conception spéciale, appelés contacteurs ou démarreurs magnétiques, sont installés. Ils sont conçus pour allumer en toute sécurité des équipements puissants en présence de forts courants d'appel, accompagnés de rafales e / m indésirables. Le schéma de câblage du démarreur magnétique 220 volts est présenté ci-dessous.

Circuit de démarrage 220V

Différence entre contacteur et démarreur

Les contacteurs et les démarreurs sont utilisés pour la commutation de lignes d'alimentation et sont fabriqués sur la base d'un électroaimant puissant, dont l'inclusion est conçue pour différents modes de courant. Avant de connecter le contacteur à la ligne de charge, il convient de garder à l’esprit que sa principale caractéristique est une grande puissance de commutation.

Les démarreurs électromagnétiques 220V sont conçus pour les courants de démarrage d'amplitude mineure (pas plus de 10-15 ampères) et peuvent fonctionner dans des circuits à tension constante et alternative. Les contacteurs sont conçus pour fonctionner avec des courants de très grande magnitude (jusqu'à 100 ampères et plus) et sont généralement installés dans des circuits de phase à courant alternatif.

Quel que soit leur objectif, les deux appareils sont conçus pour des tensions de fonctionnement typiques et comprennent les éléments obligatoires suivants:

  • E / m bobine, qui est fourni à un petit signal de commande de puissance;
  • Contacts de commutation de puissance servant à fournir la tension d'alimentation à la charge;
  • Relais thermiques de protection qui protègent les lignes de commutation des surintensités;
  • Un ensemble de paires de contacts auxiliaires impliqués dans les circuits de signaux.

C'est important! Contrairement aux démarreurs, des chambres spéciales de suppression des arcs sont prévues dans les circuits de contacteurs sous 380 Volts pour la localisation d'une décharge de courant puissante créée lors de la commutation.

Ainsi, la différence dans les paramètres de fonctionnement de ces dispositifs (la valeur des courants commutés) se manifeste dans les caractéristiques de leur conception, qui, finalement, affecte leurs dimensions et leur poids.

Types de démarreurs magnétiques

En fonction du nombre de phases commutées, tous les types connus de ces dispositifs sont divisés en monophasés et triphasés, et par type de charge qui leur est connectée - démarreurs réversibles et non réversibles.

La classification de ces dispositifs selon leur méthode de placement et leur protection contre les effets nocifs nous permet de les distinguer par les caractéristiques suivantes:

  • Conception ouverte, dans laquelle le dispositif triphasé est monté dans des armoires fermées, excluant toute pénétration d'humidité, de poussière et de petits débris;
  • Version fermée ou protégée, dans laquelle les appareils peuvent fonctionner dans des conditions de forte humidité et de poussière.
  • L'option d'exécution permettant de les protéger de la poussière, des éclaboussures et de l'humidité; dans le même temps, ils peuvent également être installés à l'extérieur des locaux (sous des auvents spécialement aménagés, qui protègent en toute sécurité leurs pièces mobiles du soleil et de la pluie).

Selon l'emplacement de la tige de commande, tous les types connus de démarreurs sont divisés en produits dotés d'un panneau de commande à distance et en produits avec mécanisme de commutation intégré.

Informations complémentaires En règle générale, les derniers modèles incluent une ampoule intégrée indiquant que les circuits de commande et exécutif sont allumés.

Certains types de tels dispositifs contiennent dans leur composition des limiteurs de courant thermique (relais) qui se déclenchent en cas de surcharge dans un circuit commuté.

Caractéristiques de l'inclusion des actionneurs dans les réseaux triphasés

Pour vous connecter à une ligne d'alimentation de 380 volts, vous aurez besoin de trois démarreurs magnétiques contrôlés à partir d'une console commune. Mais cette technique ne peut être envisagée que théoriquement, car le réseau triphasé est contrôlé au moyen de dispositifs de commutation spéciaux - des contacteurs «puissants».

Le circuit de connexion du contacteur à la ligne est illustré dans la figure ci-dessous.

Contacteur 380 volts sur

Il ressort clairement du schéma que pour commuter (commuter) les trois phases «puissantes» dans les lignes du 380v, il suffit d’utiliser un tableau de commande conçu pour des courants insignifiants.

Ces consoles peuvent être placées séparément et à une certaine distance du démarreur, dans un endroit pratique pour démarrer l'équipement (moteur de la machine, par exemple).

Dans le cadre d'une telle télécommande doit avoir deux boutons, l'un est responsable du démarrage du mécanisme final (moteur électrique), et le second - pour son lancement. Afin de maintenir le circuit d'alimentation ouvert après avoir relâché la clé de démarrage, un contact de blocage spécial est inséré dans le circuit de commande de démarrage, qui commute simultanément avec les contacteurs commutant la ligne d'alimentation.

Chaînes de blocage de travail

Démarreur et principe de fonctionnement

Avant de connecter le démarreur magnétique au circuit de commutation de charge, il est nécessaire de comprendre sa structure interne, ainsi que de se familiariser avec le principe de fonctionnement.

La base de la conception de ce dispositif est une bobine d'inductance placée sur un cadre magnétique spécial, qui se compose de deux parties: la partie mobile et la partie fixe.

Faites attention! Les deux moitiés du circuit magnétique dans leur forme ressemblent à la lettre "W", chacune de celles-ci faisant face à ses sommets.

La partie fixe ou inférieure de celle-ci est fixée au boîtier de l'instrument, tandis que la partie supérieure est à ressort et peut se déplacer librement. Les bobines de commande du démarreur magnétique sont montées dans les fentes de la partie inférieure fixe et peuvent être conçues pour une plage de tension discrète (12, 24, 110, 220 et 380 Volts).

Dans la partie supérieure du boîtier, il y a deux groupes de contacts de travail, dont l'un est fixe, et ces derniers sont connectés à un noyau magnétique mobile (voir la figure ci-dessous).

Dispositif de démarrage magnétique

L'ordre de connexion du contacteur à la ligne est établi par les exigences du ПУЭ et suppose la somme des tensions de phase dans le groupe supérieur et leur avance vers la charge provenant des plus basses. L’image générale de leur changement est la suivante:

  • En l'absence de tension de commande sur la bobine, la partie du circuit magnétique à ressort est décalée et le groupe de contacts associé est ouvert. Une fois la tension d’alimentation appliquée (le bouton de démarrage est fermé), un champ e / m est formé autour de la bobine, attirant la moitié supérieure du noyau avec les contacts;
  • Dans ce cas, ils sont connectés, formant un circuit fermé alimentant la charge;

Informations complémentaires Le schéma de câblage du démarreur est conçu de telle sorte que lorsque vous appuyez une fois sur le bouton de commande, le système démarre.

  • Mais lors de son deuxième lancement, aucun changement dans le circuit de démarrage ne se produit car la connexion par bouton-poussoir est bloquée par le contact connecté en parallèle;
  • De plus, après avoir appuyé sur le bouton «Stop», le circuit de commande est cassé et la tension sur la bobine disparaît;
  • Cela entraîne le déplacement de la partie mobile du circuit magnétique dans la position basse et l'ouverture des contacts de travail du démarreur.

Une fois le cycle de commutation terminé, la station de lancement est à nouveau prête à fonctionner.

Il est nécessaire d’ajouter à ce qui précède que pour le contrôle des boutons de démarrage et d’arrêt, tout type de tension peut être appliqué: alternatif ou constant. L'essentiel est de s'assurer que ses paramètres correspondent aux valeurs indiquées dans le passeport.

Vérification de bobine de démarreur

Pour contrôler la bobine e / m, l’une des phases alimentée par un bouton au moteur ou à une autre charge est le plus souvent utilisée. À ces fins, la ligne la moins chargée est généralement choisie (le plus souvent, il s’agit de la phase «C»). Mais quel que soit son choix, la bobine fonctionne constamment en mode de surcharge de courant importante et brûle souvent. À cet égard, il est logique de considérer ses tests dans des conditions de laboratoire normales.

Pour étudier le site de travail, vous devrez assembler un diagramme présenté dans la figure ci-dessous.

L'alimentation utilisée pour tester la bobine (dans ce cas, il s'agit de la tension secteur de 220 volts) est appliquée à ses bornes A1 et A2 situées sur le dessus du boîtier. Pour ce faire, prenez un cordon d’alimentation muni d’une fiche classique, dans lequel les fils correspondants sont connectés aux extrémités du bobinage.

Pour le vérifier, il suffit de brancher la fiche dans la prise, puis de s’assurer que le contacteur est déclenché (il doit être accompagné d’une forte détonation avec une tonalité métallique). Pour avoir une confiance totale dans la santé de la bobine, vous pouvez faire appel à l’un des trois circuits de contact du démarreur, pour lequel vous aurez besoin d’un testeur ou d’un multimètre inclus dans le mode «Composer».

En l'absence de testeur, vous pouvez utiliser n'importe quelle batterie en connectant son plus et son moins aux bornes d'entrée L1 et L2, par exemple. Si une ampoule de la tension appropriée est connectée aux bornes de sortie du démarreur T1, T2, elle devrait s'allumer lorsque la fiche est allumée.

L'absence de clic caractéristique et l'allumage d'une lampe témoin avec une probabilité de cent pour cent signifient un dysfonctionnement de la bobine (rupture ou épuisement de la bobine).

Faites attention! Dans certains cas, à l’odeur de brûlé caractéristique, vous pouvez immédiatement supposer qu’elle est inopérante, mais vous devez quand même la vérifier au cas où.

Dans la dernière partie, nous notons que l’un des schémas ci-dessus peut être utilisé pour connecter un démarreur magnétique de 220 volts. L'essentiel est que la tension appliquée à la bobine coïncide dans sa valeur avec la valeur indiquée dans son passeport ou son étiquette.